jeudi 30 avril 2015

Les enfants à la messe

La question m'a été posée plusieurs fois, j'ai répondu en commentaires, mais ça sera plus visible ainsi.

Voici les livres de messe que je connais et que j'apprécie (il en existe sûrement bien d'autres !), par âge.

Je trouve important d'avoir un livre qui reprend de façon chronologique les différents moments de la Messe, pour les aider à suivre. Pour aimer, il faut connaître :-)

Nous essayons de nous placer à un endroit où les enfants voient vraiment bien l'autel (indispensable à mon avis !), et nous avons la chance de pouvoir nous approcher tout près pendant la Consécration. 

Je propose aux enfants de "regarder les mains du prêtre, et de faire pareil" : c'est silencieux (donc ça ne dérange pas les voisins...), et c'est très concret pour eux.




A partir de 18 mois / 2 ans : 
"La Messe des petits enfants", par Maïté Roche (cartonné). Les moments essentiels y sont, les dessins sont simples et beaux. Très bien pour commencer.






A partir de 3 ans (ou 2.5 ans, selon la capacité de l'enfant à tourner des pages en papier sans abîmer le livre...) :
"Petit Berger - La Messe" (Revue de Mission Thérésienne) : encore des beaux dessins, les commentaires sont simples mais priants.



A partir de 4 ans :
"La messe des petits", par Joëlle d'Abbadie : belles illustrations, commentaires bien choisis et fidèles aux paroles de la Messe. J'aime la double page, avec une illustration du prêtre, et une autre avec les attitudes des enfants... 







A partir de 5 ans :
Le numéro de "Cinq pains et deux poissons" (ici) est très bien fait. Les illustrations sont identiques à celle du "Petit Berger", le texte est plus complet (donc à choisir, autant prendre celui-ci).

A partir de 6 ans :
"La messe des grands" : des commentaires un peu plus longs, encore des illustrations qui portent à l'observation priante.


Pour conclure, un article que j'aime bien sur les enfants à la messe... Notre devoir de parents chrétiens :-) 

4 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Je profite de cet article pour mettre (enfin) un petit commentaire !
    Chez nous, (5 enfants dont 4 grands... déjà) :
    La messe des petits a été usé à la maison, à force d'être manipulé; on en a semé au gré de nos promenades familiales...
    Ainsi que le missel du Sarment (pour les plus grands) : les textes du dimanche, un volume par année liturgique... un cadeau super pour une première communion.
    En revanche, la messe des grands n'a jamais eu aucun succès, la preuve, il est encore impeccable !
    Et la dernière est aussi la première à pouvoir grogner (vigoureusement et absolument pas silencieusement) pendant toute une messe si on oublie son missel, qu'elle me demande de lire au fur et à mesure...
    Mais j'aime beaucoup l'idée de refaire les gestes du prêtre en même temps !
    Merci !
    Christèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'idée du Missel des Sarments, je note pour plus tard !

      Supprimer
  2. Bonjour,
    j'ai grandie dans une famille catholique, et si je suis actuellement athée (j'ai perdu la foie en cours de route), je ne souhaite pas pour autant laisser mes filles (3 mois - 2,5 ans - 4,5 ans) sans éducation spirituelle ; d'autant plus qu'elles seront les petites filles d'honneur au mariage de mon beau-frère en septembre. Les premières à rentrer dans l'église, devant les futurs mariés, et cerise sur le gâteau, elles seront les seules enfants dans l'assistance...
    Je prends donc bonne note des livres de ce billets, et j'en profite pour vous demander s'ils vous connaissez des ouvrages / blogs / astuces qui pourraient m'aider à faire de ce grand moment un bon moment ? J'avoue que j’appréhende, et ce n'est rien de le dire ! La famille risque de ne pas être très tolérante en cas d'écart, et mes petites merveilles sont plutôt "je cours comme une folle pieds nus dans la boue et je crie plus fort que ma sœur" que "je prie en silence, je ne froisse pas ma belle robe et je prends garde aux jolies fleurs de mon panier"... :)
    Le seul contraste de lieu (campagne : notre lieu de vie VS ville : lieu de vie de ma belle famille) donne souvent lieu à des recadrages qu'elles ont du mal à comprendre : NON, on ne court pas dans les rues, ici il y a des voitures ! NON, on ne traverse pas comme ça, ici il y a un petit bonhomme rouge qui veut dire qu'on reste sur le trottoirs en attendant le bonhomme vert (il n'y a aucun feu dans notre village, et les enfants courent librement dans les rues piétonnes en sortant de l'école...). Bref, je tente d'anticiper, pour limiter les dégâts ! :)
    NB : merci pour votre blog, où je trouve régulièrement des activités Montessori sur lesquelles elles se précipitent pendant les vacances !

    RépondreSupprimer
  3. oui c'est livres sont super j'ai les même ;)

    RépondreSupprimer