samedi 21 juin 2014

La Messe (2)

Pour Caroline et Christèle

Dimanche prochain, c'est la fête du Saint-Sacrement (autrefois appelée Fête-Dieu, et solennisée par de nombreuses processions et reposoirs). Nous restons donc tout à fait dans le thème de la messe et de l'Eucharistie ! Voici donc en plus détaillé ce que j'ai présenté à Amaryllis autour de la Messe.

"Je suis avec vous, tous les jours, jusqu'à la fin du monde".
(cf Evangile de la Fête de l'Ascension). 
Jésus est  là au milieu de nous "dans notre coeur", lorsque nous prions, seul ou ensemble, mais, pour les catholiques, nous croyons qu'Il est vraiment là lors de l'Eucharistie (la Messe) : c'est la Présence Réelle. 

On commence à expliquer la messe à l'enfant par son sommet : la Consécration, puisque c'est le moment le plus important. 
"L'aspect de la Messe qui s'est montré capable de répondre aux capacités des enfants est celui du sacrement du don". (S. Cavalletti)
 Deux gestes symétriques sont mis en valeur autour de la Consécration : 
L'imposition des mains lors de l'épiclèse (invocation de l'Esprit-Saint sur les dons : le pain - hosties - et le vin) : c'est le don qui vient de Dieu : l'Esprit-Saint
Le prêtre lève le Corps et le Sang de Jésus pendant la doxologie en conclusion de la prière eucharistique : c'est notre réponse, notre don. 


Matériel : une patène, une hostie et un calice miniatures (et un petit autel, avec nappe, bougies, Bible et ambon... encore en fabrication !)

Paroles tirées de la Prière Eucharistique III

Epiclèse : le prêtre étend les mains sur le pain et le vie (l'hostie sur la patène et le calice)

Dieu tout puissant, sanctifie ce pain et ce vin par ton Esprit, pour qu'ils deviennent le corps et le sang de ton Fils Jésus Christ, qui nous a dit de célébrer ce mystère.



Consécration :



Le prêtre prend l'hostie.La nuit même où il fut livré, Jésus prit le pain, en te rendant grâce, il le bénit, le rompit et le donna à ses disciples en disant : Prenez, et mangez en tous, ceci est mon corps, livré pour vous".


Le prêtre élève très haut le Corps du Christ, nous l'adorons en silence (l'enfant peut répéter une petite phrase, par exemple "Jésus, je crois que Tu es là"). Le prêtre s'agenouille aussi.
Puis le prêtre prend le calice. De même, à la fin du repas, Jésus prit la coupe, en te rendant grâce, il la bénit, et la donna à ses disciples en disant : Prenez, et buvez-en tous, ceci est la coupe de mon sang. Vous ferez cela en mémoire de moi". Elévation.


Doxologie  : le prêtre élève un peu le pain et le vin consacrés, en disant :


Par Lui, avec Lui, et en Lui, à toi Dieu le Père tout puissant, dans l'unité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles. Amen



La séance s'est déroulée ainsi :

Tout d'abord, j'ai repris la phrase ci-dessus (Je suis avec vous...), et nous avons dialogué : "comment penses-tu que Jésus est avec nous ? qu'est-ce qui nous montre sa présence ? ... oui, dans notre coeur... as-tu une autre idée ? à la Messe par exemple, quand est-ce que Jésus est vraiment là ? ... oui quand c'est la Communion, ... aussi quand on se fait tout petit et que le prêtre nous montre l'hostie.
Voudrais-tu travailler pour bien comprendre ce que fait le prêtre ? Regarde, j'ai préparé la patène avec l'hostie, le calice (en prenant le matériel - elle connaît déjà le vocabulaire depuis le Jeudi Saint), et le prêtre. Ici elle a spontanément été cherché le pain et le vin du Jeudi Saint, et mis Jésus à côté du prêtre, pas besoin de lui expliquer que par son ordination et par la grâce de l'Esprit-Saint, le prêtre agit in persona Christi

Ensuite j'ai repris les gestes et les paroles de la Messe, respectant les temps de silence et de recueillement. Et  j'ai expliqué à Amaryllis qu'elle pouvait les refaire, pour apprendre à mieux comprendre la Messe (c'est seulement pour apprendre... Jésus n'est pas là dans l'hostie comme à la messe).

Enfin je lui ai proposé de refaire les gestes pendant que nous disions les paroles ensemble (elle commence à connaître la Consécration, cf le Jeudi Saint encore ! ).

Un beau moment !

Le coloriage pour dimanche prochain est .

Note : tout ceci est inspiré par le livre sur la Catéchèse du Bon Berger... inspiré seulement, parce que je ne souhaite pas mettre en place tout un parcours d'éveil à la Foi (Amaryllis suivra ira l'an prochain celui de notre paroisse, qui est très bien), mais plus compléter au fur et à mesure ce qui n'y est pas abordé, notamment toute la liturgie. Et également parce que j'ai le livre pour seul support (et ce blog).

6 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je me demandais d'où vous aviez eu cette idée de figurines, maintenant je sais ! Merci de me faire découvrir la catéchèse du Bon Berger.
    Ici, sur notre paroisse, il n'y a rien pour les touts petits mais pour les CP-CE1, c'est la méthode de Notre Dame de Vie qui est utilisée. Elle est vraiment superbe mais il faut je me sentais un peu démunie pour la période avant. Je vais donc mettre sur ma liste d'achat de livres, celui dont vous vous inspirez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous aussi c'est le parcours de Notre-Dame de Vie (décidémment, il a du succès !), ça commence à 4 ans (moyenne section)...
      Le livre de SC est très intéressant !

      Supprimer
  2. Merci pour la dédicace !
    Je vais tâcher de m'inspirer de tout cela !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D
      Vous me donnerez des nouvelles si ça a plu ?

      Supprimer
  3. Merci pour ce partage, je trouve vraiment que c'est une très belle expérience à vivre avec les enfants. Et je renseigne sur la catéchèse du bon berger, je ne connaissais pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec plaisir!
      La catéchèse du BB est peu connue, mais commence à se développer...

      Supprimer